La Risographie



Un risographe est une machine reposant sur la technique de reproduction par pochoir, permettant des impressions au rendu très graphique. La risographie est semblable à une sérigraphie mécanisée.




La forme du risographe actuel émerge dans les années 80. Son nom vient de Riso Kagaku Corporation, firme japonaise du nom de son inventeur. Riso Nagaku crée en 1946, l’atelier Riso-Sha qui va de la conception des machines à leur commercialisation. Il met au point le premier duplicopieur utilisant la technique du pochoir.







Une image, envoyée par ordinateur ou via le scanner intégré à chaque risographe, est reproduite en trame sur un écran (appelé master), qui est enroulé autour d’un tambour chargé d’encre.


Le papier traverse ensuite la machine pendant que le tambour tourne à haute vitesse pour transférer l’encre sur le support.






Le risographe permet ainsi de jouer avec la texture du papier et celle des encres.


Conçu pour être un photocopieur grand volume, le risographe est d'abord commercialisé pour les écoles, les églises, les prisons et les partis politiques.






La technologie RISO, repose sur un procédé d’impression à froid très peu consommateur d'énergie. On note ainsi sa dimension écologique dès la conception de ses produits en réalisant des encres composées uniquement de soja et ne contenant aucun solvant.







Nous avons réalisé des séries d'illustrations en utilisant cette technique si particulière qu'est la risographie. Nous vous invitons à les découvrir sur la boutique de notre site.